15 décembre 2006

Les échecs et le grand bazar

Cela en deviendrait comique si cela n'était pas pitoyable. Après les différentes interviews d'Ilioumjinov assurant que le championnat du monde de Mexico se déroulerait comme prévu, avec la présence du tenant du titre Vladimir Kramnik, après le démenti partiel à cette information que j'ai apporté hier en prouvant que les négociations entre Kramnik et la FIDE étaient loin d'être achevées, voici que Vesseline Topalov et son manager Silvio Danailov refont à nouveau parler d'eux. Ce dernier a envoyé une lettre à la FIDE, demandant un match contre Kramnik, comme tout joueur à plus de 2700 points Elo est en droit de le faire, à condition d'apporter l'argent. L'idée consisterait à faire jouer ce match en Bulgarie (soit à domicile pour Topalov), sous les conditions financières suivantes : 1 million de dollars pour Kramnik, 500 000 dollars pour Topalov et 300 000 dollars (soit 20 % de la somme allouée aux joueurs) pour la FIDE. Tout cela est conforme au texte de la Fédération.
Le nombre de parties n'est pas précisé mais je suppose qu'il est de 12. Les dates prévues sont du 12 au 30 avril. Et c'est là que le bât blesse. Le réglement de la FIDE prévoit qu'un tel match doit se terminer au moins 6 mois avant le début du championnat du monde. Comme je l'avais écrit dans mon précédent blog, cela implique qu'un éventuel défi de Topalov à Kramnik commence le 23 février 2007 pour s'achever le 12 mars suivant. Même si Danailov se dit prêt à avancer le match en mars, cela ne collera pas. D'autant moins que Topalov doit jouer le grand tournoi de Morelia-Linares qui se déroule du 16 février au 2 mars... En plus de cela, le Bulgare et Kramnik sont inscrits, en janvier au tournoi Corus de Wijk-aan-Zee. Aucun des deux n'aurait le temps matériel de se préparer sérieusement pour un match au sommet. Enfin, avant toute chose, il faut être sûr que l'argent sera déposé sur le compte de la Fédération internationale. Même si Danailov affirme se placer sous le patronage du président de la Bulgarie, rien ne prouve qu'il a, comme l'exige la FIDE, donné les garanties bancaires nécessaires en même temps qu'il lançait son défi.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

incroyable effectivement; je n'arrive pas à comprendre pourquoi depuis des décennies (on se souvient des méthodes de Campomanès pour arrêter le match Karpov- Kasparov),il ne s'est pas trouvé un président de la Fide digne de ce nom pour éviter ce spectacle affligeant et ce désordre sans nom...Les Echecs ne sont il pas une discipline suffisamment intéressante (lucrative ?...) pour que l'on nomme des gens compétents et réspectés à la tête de cette fédération ?

Anonyme a dit…

"on" ce sont les quelque 170 fédérations affiliées à la FIDE où les Iles Vierges Britanniques avec 30 joueurs comptent 1 voix, exactement comme les USA avec plus de 100 000 joueurs licenciés.

Le pourquoi est donc avant. Pourquoi les fédérations échiquéennes ont-elles laissé entrer à la FIDE les petites fédérations avec autant de pouvoir démocratique qu'elles mêmes dans les années 1980 sous la direction de ... Campomanès ?

Ne pas se préoccuper des affaires internationales peut finir par avoir des répercutions directes chez soi !

Anonyme a dit…

Je ne comprends pas qu'un perdant ai la possibilité de demander une revanche aussi vite.
Quelle est la valeur d'un match de championnat du monde, si le résultat peut être remis en cause quelques mois plus tard ?

Renaud a dit…

Je comprends que Topalov ait une enooorme envie de rejouer un championnat du monde, vu qu'il a perdu le precedent. Mais je ne critique pas son action, puisqu'il a le droit de le faire! Ce qui est inadmissible, c'est cette regle stupide mis en place par K. Iljumzhinov. Et pourquoi?? On en revient toujours au meme point: l'argent! Mais la, c'est vraiment trop gros!!

En ce qui concerne l'argent, Mr. Barthelemy, je ne pense pas que ce soit $1.000.000 pour Kramnik et $500.000 pour Topalov, mais plutot $1.000.000 pour le nouveau Champion du Monde et $500.000 pour le perdant!

Pierre Barthélémy a dit…

Je confirme ce que j'ai écrit pour ce qui est de la répartition de l'argent. Conformément au texte de la FIDE, Danailov propose bien 1 million de dollars au tenant du titre, c'est-à-dire Kramnik. Quant à savoir comment on a pu en arriver là, les commentaires ci-dessus en donnent une bonne idée : pour résumer, la Fédération internationale des échecs est une entité très faible sur le plan financier comme sur le plan moral.
Par ailleurs, il faudrait aussi rappeler que la FIDE a certes mis la main sur le titre de champion du monde des échecs, mais que ce titre existait avant elle, et qu'elle ne s'en est pas toujours occupée. Pour ce qui me concerne, seule la lignée des matches historiques compte. Comme en boxe, est champion du monde celui qui bat le tenant du titre. A l'exception de ce qui s'est passé après la mort d'Alekhine et après le refus de Fischer de jouer, où il a bien fallu trouver une autre solution, seuls les matches individuels représentent quelque chose. La lignée est donc : Steinitz, Lasker, Capablanca, Alekhine, Euwe, Botvinnik, Smyslov, Tal, Petrossian, Spassky, Fischer, Karpov, Kasparov et Kramnik. Celui qui battra Kramnik en match sera le 15e champion du monde de l'histoire, sauf si, évidemment, Kramnik refuse de jouer le match...