08 décembre 2006

La FIDE veut retrouver un cycle pérenne pour le championnat du monde

La Fédération internationale des échecs (FIDE) vient de publier sur son site Internet ses propositions pour réformer le cycle du championnat du monde. Le schéma directeur est relativement simple et je cite le communiqué de la FIDE : "Les années impaires (en novembre-décembre), organiser une Coupe du monde avec 128 joueurs, dont le vainqueur jouera un match en 12-16 parties contre le champion du monde, les années paires." Un des intérêts avancés par la Fédération est d'avoir, chaque automne (et j'imagine dès 2007), un gros rendez-vous échiquéen.
Pourquoi pas ? Mais le succès de ce projet dépendra avant tout de la formule retenue pour la Coupe du monde qualificative et de son adoption, ou non, par les très forts grands maîtres. Le bon côté du projet réside en l'abandon de la formule avec un seul tableau de 128 joueurs, qui transformait la compétition en roulette russe, bon nombre de confrontations se décidant en blitz. En effet, la FIDE propose désormais que les 128 participants soient divisés en 16 groupes de 8 joueurs, chaque groupe ayant une tête de série en fonction du classement Elo mondial. En admettant que les 128 meilleurs joueurs du monde se présentent (à l'exception du champion du monde évidemment), le groupe 1 serait ainsi composé : le numéro 1 mondial rencontrerait le 32, le 33, le 64, le 65, le 96, le 97 et le 128. Le groupe 2 verrait le numéro 2 mondial affronter le 31, le 34, le 63, le 66, le 95, le 98 et le 127. Et ainsi de suite jusqu'au groupe 16 ou le numéro 16 mondial jouerait contre le 17, le 48, le 49, le 80, le 81, le 112 et le 113. Les joueurs du Top 10 bénéficieraient ainsi d'une petite prime au départ, mais sans doute pas aussi conséquente que lors des tournois zonaux d'antan.
Bien des défauts de la formule précédente ayant été levés avec ce principe de poules, le texte de la FIDE souligne que les très forts grands maîtres auraient "des difficultés à expliquer la raison de leur non-participation"... Ce que je trouve également intéressant, c'est que les moins forts auront la possibilité de disputer au minimum 7 parties (et non 2 pour la formule par élimination directe). Une fois achevé ce tour de poules, les 16 premiers de chaque groupe seraient répartis en deux nouveaux groupes de 8 (en fonction du classement Elo) dont les deux vainqueurs s'affronteraient lors d'un mini-match en 4 parties (avec tie-breaks possibles). Le tout, avec les jours de repos, durerait près de quatre semaines.
Je discerne quelques zones d'ombre dans cette proposition qui, fait nouveau, tient tout de même compte des critiques émises par les joueurs et les médias depuis des années. Tout d'abord, nulle mention n'est faite des conditions financières de la compétition, ce qui, dans un monde de mercenaires, constitue un facteur de première grandeur. Ensuite, le nombre de 128 me paraît assez restreint et garantit, si l'on prend en compte le classement Elo actuel, l'absence de tout joueur africain, océanien ou moyen-oriental, et une sur-représentation de l'Europe. A moins que... A moins que des quotas par continent soient appliqués, comme l'a expliqué Kirsan Ilioumjinov à Damir Levacic. Le président de la FIDE se réserverait aussi le droit d'envoyer des invitations (des "wild cards" dirait-on au tennis) à certains joueurs comme le champion du monde juniors, par exemple.
Cela a meilleure mine que l'actuel bazar mais, au risque de me répéter, cela ne règle rien pour le championnat du monde 2007 de Mexico auquel soit le numéro un mondial soit l'actuel champion du monde ne participera pas...

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Pour une fois, je suis d'accord avec la FIDE c'est une formule très intéressante, on se rapproche des championnats du monde d'antan, ça progresse t'en mieux.

Pour ce qui est de refuser le tournoi de Mexico cela ne regarde que Kramnik, s'il croit qu'il sera toujours champion du monde en 2007 il doit le prouver même si la formule ne lui convient pas.

david a dit…

pas une réaction sur le post, mais sur le site : félicitations, un bon blog, régulièrement actualisé, manquait au petit monde des échecs sur internet. Bravo, simplement.

Anonyme a dit…

D'où vient l'argent de la FIDE ?