04 janvier 2007

Robert Fontaine brille à la Rilton Cup

Cela n'arrive pas si souvent. Après 7 des 9 rondes de la 36e Rilton Cup, célèbre open suédois qui se joue à Stockholm, un Français figure dans le peloton de tête, en la personne du grand maître Robert Fontaine. Le 10e joueur français, qui dispose d'un Elo à 2557 au classement du 1er janvier, occupe la première place provisoire (avec 6 points sur 7), qu'il partage avec trois autres joueurs : le grand maître grec Vassilios Kotronias et deux maîtres internationaux, le Hongrois David Berczès et le Britannique David Howell. Deux rondes restent à jouer.
Hier, Fontaine, avec les Blancs, est venu à bout du maître suédois Bengt Lindberg dans une partie que vous pouvez rejouer ici et que je vous propose de regarder d'un peu plus près aujourd'hui. Dans une variante très dynamique de la défense ouest-indienne, qui sacrifie un pion dans l'ouverture et ouvre la colonne h, le Français a joué de manière agressive afin d'ouvrir les lignes pour ses pièces mieux développées. En témoigne son 14e coup, d5 (voir diagramme ci-contre). Ici, prendre le pion serait une faute grave car, après 14... exd5 15. cxd5 le cavalier est contraint de battre en retraite en e7 et l'ouverture à la fois de la colonne "c" et de la quatrième rangée qui vient de survenir est fatale : les Blancs jouent 16. Fxc7 Dc8 (forcé) 17. Txb4 (ou 17. Fe5 qui, attaquant la dame à la découverte, ramasse la tour h8 !). Dans la position du diagramme, Lindberg ne prit donc pas le pion et recula tout de suite son cavalier en e7. Après 15. dxe6 dxe6 16. Da4+ Cc6 17. Td4, on s'aperçoit que l'activité des pièces blanches vaut largement le pion investi.
Après avoir mis la main sur l'initiative, Fontaine ne la lâchera plus et, obligeant le fou de cases blanches de Lindberg à revenir sur sa case de départ, enfermera du même coup la tour a8 du Suédois, tout en doublant ses pions sur la colonne "e". Au 25e coup, la partie était stratégiquement gagnée. Encore fallait-il concrétiser cette domination. Au 30e coup, le Français récupéra son pion de moins et, sous la pression d'une position qui ne semblait pas pouvoir s'améliorer, son adversaire craqua instantanément. Dans la position du diagramme ci-contre, Lindberg voulut libérer et son fou et sa tour prisonnière en jouant 30... Fa6. Mais ce coup présentait un défaut de taille : il abandonnait la surveillance de la case d7. Fontaine ne se priva donc pas de jouer illico 31. Td7. Après 31... Dg5, suivit 32. Dh1 (menace Df3 et gain de la dame noire) e4 (pour parer cette menace) 33. Dxe4 Da5+ 34. T1d2 et les Noirs abandonnèrent car, leur roi étant en cage, ils allaient devoir donner la dame pour parer le mat par Df4. Dans la position du diagramme, tous les coups perdent très vite excepté 30... Dg5 mais, là non plus, les perspectives ne sont guère réjouissantes parce que, après 31. Dh1, il faut pousser e4 que les Blancs s'empressent de prendre sans que cela ralentisse leur attaque. Le roi noir est trop à découvert et ses pièces sont trop passives pour le sauver.
Dernière heure : aujourd'hui les 4 hommes de tête se sont neutralisés. Nulle entre Howell et Fontaine, nulle entre Berczès et Kotronias. Tout se jouera demain, dans la dernière ronde.

14 commentaires:

Jean a dit…

En témoigne son 14e coup, d5 (voir diagramme ci-contre). Ici, prendre le pion serait une faute grave car, après 14... exd5 15. cxd5 le cavalier est contraint de battre en retraite en e7 et l'ouverture à la fois de la colonne "c" et de la quatrième rangée qui vient de survenir est fatale : les Blancs jouent 16. Fxc7 Dc8 (forcé) 17. Txb4 (ou 17. Fe5 qui, attaquant la dame à la découverte, ramasse la tour h8 !).

Avant de bouger le cav en e7, on est obligé de jouer fou x cav d2...
sinon Th4xB4....

Sinon, pourriez-vous me dire pourquoi vous ne souhaitez pas tenter de vous associer à d'autres sites comme Notzai, Echecs64 ou ENiçois ?

Anonyme a dit…

Belle analyse ! Bonne chance à Fontaine !

Pierre Barthélémy a dit…

Votre variante ne marche pas : si 14... exd5 15. cxd5 Fxd2+ 16. Dxd2 Ce7 17. Fxc7 Dc8 18. Fxc7 Dc8 19. Fe5 gagne la tour h8. Si vous avez voulu évoquer la ligne jouée dans la partie, vous vous trompez aussi parce que la tour ne peut prendre le fou b4 à cause du pion blanc en c4... Cela dit, les Noirs auraient tout à fait pu jouer 14... Fxd2+ avant de retirer le cavalier, mais pas pour les raisons que vous dites.
Pour répondre à votre dernière question, je dirai ceci : avant de proposer une association au long cours à qui que ce soit, je vais d'abord décider si je continue ce blog ou pas...

Eupalinos a dit…

A Pierre : il me paraît évident que Jean n'évoquait pas la ligne de la partie, mais la variante après l'échange des pions !

A Jean : bien sûr, vous avez raison, les noirs peuvent prendre le fou B4 après 15... Ce7. Il n'empêche que la suite donnée par M. Barthélémy est encore bien plus forte pour les blancs ! (et je vous ferais d'ailleurs remarquer que la tour prend le fou un coup plus tard)

Finalement, après 15... cxd5, les noirs résisteraient mieux avec 16. a5, mais il est déjà trop tard : il ne fallait surtout pas échanger les pions ! Ce qu'à vu Lindberg, bien sûr.

Longue vie à ce blog et meilleurs voeux pour 2007 !

Philippe, compositeur (de musique, pas de problèmes !)

J-R a dit…

Trés belle partie typique du jeu positionel moderne.
Merci de l'avoir signalée.

Jean a dit…

Merci Eupalinos de montrer la désinformation et de rétablir la vérité ! vous feriez un bon journaliste.
Mais, sur 14.d5 exd5 si 15.cxd5 le cavalier ne peut partir en laissant le fou en l’air donc fou x cavalier d2 et reine x d2
Pourquoi la tour doit prendre le cavalier tout de suite sans intermédiaire ?
Car, si le cavalier va en a5 et non pas en e7 et si fou prend c7 alors la reine prend la tour h4…
Donc, voilà….lol

Jean a dit…

avant de proposer une association au long cours à qui que ce soit, je vais d'abord décider si je continue ce blog ou pas...

Si on parle business, avant de savoir si....identifier toutes les solutions financières possibles (en d'autres termes termes, faire un business model) me paraît être la première étape.
Après, vous aurez tout le temps de de vous interroger...

Anonyme a dit…

Bravo à Fontaine ! Après sa nulle facile d'hier, j'espère qu'il va jouer pour le gain (et la gagne du tournoi) avec les blancs aujourd'hui.

Une partie que j'ai suivie hier :
Rozentalis - Akesson après le 45ème coup des noirs De4 46.d5! Te5 47.Df3?! il semble que 47.Dxe4 Cxe4 48.c6! gagnait car si 48..Cc5 (fourchettant fou et tour)les pions filent à dame si les noirs prennent la pièce.

Rozentalis autait-il rejeté Dxe4 au vu de la fourchette sans voir plus loin ?

Bonne continuation pour votre blog et bonne année 2007 !

Pierre Barthélémy a dit…

Cher Jean
Deux choses :
1/ Après 14. d5 exd5 15. cxd5 Fxe2+ 16. Dxe2 Ca5, il y a 17. Te4+ ! (qui sort la tour de la diagonale tenue par la dame Rf8) 18. Fxc7 et c'est perdu. Si la dame va en g5, on a 19. Db4+ Rg8 20. Tg4 gagne la dame. Et si la dame va en f6, les Blancs ont le choix entre jouer Fe5 qui gagne la tour h8 ou, mieux, 19. Db4+ Rf8 20. Tg4+ Rh7 21. Fd3+ qui gagne la dame et mate rapidement.
2/ Avant de réfléchir sur du long terme, il faut que je sache si j'ai envie de poursuivre cette aventure qui me prend beaucoup de temps. Je ne vais donc pas lancer de démarche tout de suite et déranger les gens pour rien. Attendons quelques semaines.

Jean a dit…

Cher Pierre, c'est à Eupalinos qu'il fallait répondre d'abord.
Il a raison quand il dit " il me paraît évident que Jean n'évoquait pas la ligne de la partie, mais la variante après l'échange des pions !"
C'est facile de voir qu'il ne faut pas prendre en d5...
C'est vous qui faites des erreurs dans votre article de départ et c'est qu'Eupalinos met en lumière...
Mais c'est pas grave car l'important c'est de passer un bon moment à rédiger ces commentaires...

Pierre Barthélémy a dit…

Cher Jean
Je n'ai absolument pas commis d'erreur. Regardez bien : avec ou sans Fxe2, les Noirs sont perdus après la prise du pion d5. Je suis donc allé au plus court, ce que vous vous évertuez à ne pas comprendre.

mila92 a dit…

En tout cas bravo à Robert Fontaine qui vient de gagner à la dernière ronde, alors que les autres joueurs qui partageaient la première place avec lui ont annulé!!

Robert Fontaine remporte donc la Rilton Cup! COCORICO!!

Anonyme a dit…

Rilton Cup: J'ai suivi aujourd'hui avec beaucoup de passion la partie de Robert Fontaine contre David Berczès. Une belle victoire pour un beau combattant. Pourriez-vous cher P.B. nous en dire plus sur ce joueur français assez méconnu me
semble-t-il? En l'attente de vous lire avec toujours le même intérêt.

Eupalinos a dit…

Cher Jean : je n'ai jamais dit, ni sous-entendu que Pierre Barthélémy avait fait la moindre erreur ! Pour votre gouverne, je viens de demander à Fritz 8 ce qu'il jouerait après 14... exd5 15. cxd5 Ce7 : eh bien il jouerait 16. Fxc7, et non 16. Txb4. D'autre part, il n'envisage à aucun moment de jouer 15... Fxd2+ après l'échange malheureux des pions !

Toujours est-il que je me joins à Mila pour féliciter Robert Fontaine !