25 octobre 2006

Kirsan Ilioumjinov dans le texte

Alors qu'à Hoogeveen, mardi 24 octobre, Vesseline Topalov marquait son premier demi-point contre Ivan Sokolov et que Judit Polgar assurait la nulle contre Shakhriyar Mamediarov, une interview du président de la FIDE, Kirsan Ilioumjinov était publiée sur le site de ChessBase. Elle a été réalisée il y a plus de dix jours, dans l'avion qui ramenait les journalistes (et Vladimir Kramnik) d'Elista à Moscou. Je ne vais pas la traduire dans son intégralité mais simplement en extraire les faits saillants. Tout d'abord, Ilioumjinov se félicite que la couronne mondiale soit "rentrée à la maison (...). La couronne est sur une étagère de notre coffre-fort, fermé à double tour, et nous ne la céderons jamais à quiconque." Le président kalmouk, qui dit avoir longuement discuté avec Vladimir Kramnik après le triomphe de ce dernier, assure que le Russe, qui devient de droit membre du bureau présidentiel de la FIDE, a l'intention de jouer un rôle actif à ce poste, un véritable rôle d'ambassadeur des échecs. Dans cette interview, Kirsan Ilioumjinov ne s'engage pas sur le format que prendront les futurs cycles de championnat du monde après 2007 mais assure en revanche que Mexico se jouera tel qu'il a été défini. Comme l'entretien a été effectué avant que Kramnik dise que, selon lui, le championnat du monde devait se décider lors d'une finale opposant le tenant du titre à son challenger, le président de la FIDE ne pouvait savoir que le principe même du tournoi mexicain allait très rapidement être source de problème...
Dans sa grande tradition des annonces fracassantes, Ilioumjinov a aussi profité de l'occasion pour dire qu'il créait une société, la Global Chess Corporation, avec un capital de départ de 10 millions de dollars, dont on devine vaguement que l'objectif consistera à ramasser des fonds pour développer les échecs. Le dirigeant kalmouk évoque ses principaux partenaires, "comme le Crédit suisse, Intel, Microsoft, etc", et un plan sur dix ans dont il attend qu'il "reçoive environ 100 millions de dollars d'investissements pendant cette période"... Mazette ! Evidemment, on ne sait d'où sortiront les 10 premiers millions de dollars, ni à quoi servira l'argent, ni comment on convaincra les mécènes d'investir dans une discipline certes universelle mais qui fait un scandale pour des toilettes, et dont le niveau de professionnalisation est aliéné à la cassette personnelle de son président. Les promesses des puissants n'engageant en ce bas monde que ceux qui les prennent au sérieux, le plus prudent reste encore d'attendre le concret.

3 commentaires:

LeSmurf a dit…

Comme d'habitude, les 10 millions de dollars auront une provenance douteuse. Ah, le bon vieux temps des Kapov, Botwink, Smyslov, Kasparov... Il y avait aussi des problèmes, mais comparé à maintenant, c'était la "Grande Epoque"!
Non, je n'ai pas 80 ans :)

thierrycatalan a dit…

Cela fait bien longtemps, plus de 10 ans , que de prommesses en promesses non tenues , de décisions plus ou moins modifiées ou abandonnées ou oubliées au dernier moment , la FIDE n'est plus crédible dans ses annonces spectaculaires...

Anonyme a dit…

les 10 millions de dollars viendront du président c'est une très bonne intention mais ce n'est pas ainsi que nous développerons les échecs sur le long terme c'est pour cela qu'un grand magnat des affaires un certain bessel kok avec une carrière aussi prestigieuse que la sienne serait bien mieux en revanche kirsan serait dans ce cas de figure un excellent sponsor